twitterfacebookgooglexinglinkedin

LES INTRADUISIBLES

LES INTRADUISIBLES

Il existe des mots qui expriment des sentiments d’une telle précision ou bien des instants si singuliers, qu’aucune autre langue ne réussit à les reproduire.
Vous êtes curieux d’en connaître quelques-uns ? Allons-y !

Nous commençons par l’Espagne : Duende est un mot qui vient du Flamenco et qui transmet le mystérieux pouvoir que quelque-chose ou quelqu’un peut exercer sur une personne, un effet inexplicable, plus fort que tout. Magnétisme, fascination, charme. Une personne qui a le « duende » ne peut laisser personne indifférent.

Nous restons toujours dans notre pays voisin, qui nous offre un autre mot bien typique et impossible à traduire. C’est la sobremesa ou le temps que l’on passe après un repas à discuter avec les convives.

Voyageons un peu plus loin… Le Japon nous régale avec sa poésie. Komorebi signifie la lumière du soleil qui se filtre à travers les feuilles des arbres… Quelle délicatesse.

Les anglais possèdent eux aussi des mots bien à eux. Par exemple, Wintercearig exprime la tristesse que l’on ressent lorsque l’hiver est long et froid. Cette année, nous sommes servis.

Toujours dans le domaine mélancolique, nous avons le merveilleux mot portugais Saudade, qui décrit un état d’esprit de profonde nostalgie pour quelque chose ou quelqu’un perdu à jamais. Ce sentiment est traduit en musique grâce au Fado.

Changement de registre. Passons à la joie et découvrons le mot néerlandais Voorpret, qui désigne le sentiment de plaisir que l’on peut ressentir avant qu’un évènement ne se produise. Pensons par exemple à cette excitation que nous ressentons en feuilletant la brochure d’un voyage que nous sommes sur le point de réaliser…

Les Inuits ont inventé un mot pour décrire l’impatience que l’on ressent lorsque quelqu’un est sur le point d’arriver et qui nous pousse à regarder cinquante fois par la fenêtre pour vérifier si cette personne est déjà là. Prenez votre courage à deux mains et prononcez-le : iktsuarpok.

Quant aux italiens, leur sens de la précision est incroyable. Ils ont même pensé à créer un mot, Culaccino, pour décrire la trace qu’un verre froid dessine sur la table. Nous on connaissait plutôt le terme condensation, mais il est clair que l’Italie est forte en poésie !

Et qui ne connaît pas un pochemuchka ? C’est un nom russe intraduisible qui désigne une personne, souvent un enfant, qui pose beaucoup trop de questions…

Pour terminer, un joli mot français qui fait rêver… Dépaysement. Une sensation de bien-être lorsqu’on est loin de chez soi. C’est une combinaison de désorientation et de plaisir. Ce sentiment réunit une multitude de sentiments qui, en définitive, nous rendent heureux.

La liste de mots intraduisibles est bien plus longue. La force de certains mots est telle qu’il est impossible de trouver des équivalences en d’autres langues.

Des mots uniques, exclusifs, inimitables. Quelle richesse !

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor