twitterfacebookgooglexinglinkedin

Travailler avec son “quatre-pattes”

Travailler avec son “quatre-pattes”

À priori, ce titre peut sembler bizarre. J’étais assise devant mon ordinateur, devant la page blanche pour écrire l’article de cette semaine et je ne savais pas vraiment de quoi parler. Je me suis mise à regarder autour de moi pour trouver l’inspiration et, évidemment, me yeux se sont posés sur Matéo. Mais, qui est Matéo ?

Matéo est arrivé chez nous il y a environ un an, un petit chaton tout roux, craintif et assez maladroit. Il était né dans la rue, abandonné à son sort. En somme, Matéo est un rescapé et nous l’avons adopté. Les chats choisissent leur maître, ce sont eux qui décident. Et Matéo m’a choisie. Il est toujours près de moi, il me suit partout et quand je travaille, devinez où il est : toujours sur mon bureau, dans son coin, près de la grande fenêtre, sa tour de garde. Il adore dormir là, au son de mon clavier, réchauffé par les rayons du soleil, omniprésent à Cadix. Depuis son poste, il peut tout voir : les mouettes, les pigeons, les voisins… C’est vraiment SA place.

Je travaille seule, dans mon bureau, perchée dans ma tour. Mais, en fait, je ne suis jamais seule, parce que Matéo me tient compagnie. Il est toujours là. De temps en temps il passe devant moi, s’étire, remplit le clavier de poils et salit me papiers quand il rentre de la terrasse avec les pattes pleines de terre. Il passe d’un côté, se frotte contre mon visage, puis de l’autre, il ronronne et s’installe sur mes genoux. Pour moi, c’est le bonheur.

Matéo ne parle pas, donc il ne me déconcentre pas. C’est vrai que mon chat a des privilèges. Je le laisse rester avec moi pendant que je travaille. Il fait partie de ma routine. Quant à ma fille et mon mari, le passage est quelquefois interdit, parce qu’ils ont du mal à rester en silence pendant que je traduis !

Bref, Matéo est mon assistant silencieux et mon thérapeute à poils ! Il est bien connu que caresser un chat, ça détend.

Voilà !

À très bientôt,

Barbara Figueroa-Savidan

Written by editor