twitterfacebookgooglexinglinkedin

LA ZONE DE CONFORT

LA ZONE DE CONFORT

Selon Wikipédia, « la zone de confort est un état psychologique dans lequel une personne se sent à l’aise. Dans cette zone, elle peut garder le contrôle tout en éprouvant un faible niveau de stress et d’anxiété ». Voilà.

Pour moi, la zone de confort (d’un point de vue professionnel) est un cocon, un espace que l’on maîtrise plus ou moins, domestiqué, connu et donc rassurant. Je m’y sens spécialement bien et il est vrai que plus le temps passe et moins j’ai envie d’en sortir. Autour de nous, on nous motive à sortir de cette zone de confort, à aller vers l’inconnu, à tester de nouvelles expériences professionnelles… Moi, je n’adhère pas depuis un certain temps, avant oui, mais maintenant, je préfère rester tranquille, je vous assure. Si nos vies vont déjà à 200 km/h, je préfère ne pas aller encore plus vite et je choisis de ralentir ma course.

Il y a une dizaine d’années, j’aurais foncé droit devant pour casser ma zone de confort et éviter la routine à tout prix. Aujourd’hui, j’avoue que j’ai changé. J’aime les changements légers, les nouveautés qui ne révolutionnent pas mon travail pour autant et le progrès, mais dans ma zone de confort. J’éprouve vraiment une grande paresse à en sortir. C’est sans doute parce que j’ai mis du temps à atteindre une stabilité professionnelle et maintenant j’éprouve le besoin d’en profiter, de le savourer lentement, sans sursauts ni changements. Peut-être que dans un certain temps, je déciderai de sortir de ma zone de confort et de partir explorer de nouveaux domaines, je ne sais pas. Mais pour l’instant, je reste où je suis !

Pourtant, en dehors de ma vie professionnelle, j’aime bien bouger de ma zone, de mon cocon, de mon nid douillet. Chez nous, nous adorons voyager, découvrir, sortir de l’ordinaire… Le dépaysement est vraiment ce que nous recherchons ma famille et moi. Il nous fait du bien, mais parce qu’après l’aventure, nous retournons à notre espace, à notre chez-nous, à notre routine. En fait, je réalise qu’alterner la routine et l’inconnu permet de profiter des deux : cela fait du bien de revenir à son quotidien après une pause d’improvisation, de découverte et d’air frais et l’inverse est également positif.

À bientôt,

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor