twitterfacebookgooglexinglinkedin

Le temps est précieux

Le temps est précieux

Le temps que nous pouvons nous consacrer à nous-mêmes ou aux autres est devenu un luxe. On vit à deux cents à l’heure, le stress envahit notre quotidien et, du coup, quand on a quelques heures sans aucune obligation, on en profite. Ou du moins, c’est ce qu’on devrait faire, vu la rareté de ces instants précieux.

Dans mon cas, j’apprécie tellement le TEMPS, que j’ai décidé de ne pas le gaspiller. Fini les compromis, les « obligations » de déjeuner chez les gens qui nous agacent, fini de supporter des bla bla qui me fatiguent. Je passe mon temps uniquement avec les gens que j’aime. C’est tout. On ne peut pas se permettre de perdre son temps. Pas question.

Quand le week-end arrive, on fait ce dont on a envie. Fini de faire bonne tête et de remplir des engagements qui n’ont ni queue ni tête et qui nous barbent. Nous sélectionnons, nous choisissons.

C’est en effet la seule façon de profiter du temps.

Il est vrai également que moins on a de temps libre, plus ce dernier prend de valeur. Dans mon cas, je profite tellement de mes sorties avec ma fille et mon compagnon, des jours de congés (tellement rares pour les freelance), qu’ils me remplissent d’amour et de chaleur pendant longtemps.

Il faut apprendre à exploiter ces instants, à laisser le mobile, éteindre la télé et écouter, sentir, percevoir et VIVRE.

J’ai lu un texte sur Internet qui m’a beaucoup fait réfléchir dans ce sens :

“Le temps s’est écoulé comme une rivière, je ne l’ai pas vu passer !

J’ai compté mes années et j’ai découvert que j’ai moins de temps à vivre ici que je n’en ai déjà vécu.
Je n’ai désormais pas le temps pour des réunions interminables, où on discute de statuts, de règles, de procédures, sachant qu’il ne se combinera rien…
Je n’ai pas le temps de supporter des gens absurdes qui, en dépit de leur âge, n’ont pas grandi.
Je n’ai pas le temps de négocier avec la médiocrité. Je ne veux pas être dans des réunions où les gens et leur ego défilent.
Les gens ne discutent pas du contenu, à peine des titres…
Mon temps est trop faible pour discuter de titres.
Je veux vivre à côté de gens humains, très humains.
Qui savent sourire de leurs erreurs.
Qui ne se glorifient pas de victoires.
Qui défendent la dignité humaine et qui ne souhaitent qu’être du côté de la vérité et de l’honnêteté.
L’essentiel est ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue.
Je veux m’entourer de gens qui savent arriver au cœur des gens.
Les gens à qui les coups durs de la vie ont appris à grandir avec des caresses minces dans l’âme.
Oui… J’ai hâte… de vivre avec intensité, que seule la maturité peut me donner.
J’exige de ne pas gaspiller un bonbon de ce qu’il me reste…
Je suis sûr qu’ils seront plus délicieux que ceux que j’ai mangés jusqu’à présent.
Personne n’y échappe, riche, pauvre intelligent, démuni …

André GIDE

À bientôt,

Barbara Figueroa Savidan

 

Written by editor