twitterfacebookgooglexinglinkedin

Prendre le temps…

Prendre le temps…

Nous sommes toujours pressés, à contre la montre. Nous sommes totalement enveloppés par une bulle qui nous isole de ce qui nous entoure. Nous ne prenons plus le temps de profiter des petites choses, pourtant si réconfortantes quelquefois.

Prenons le temps de regarder le ciel. Levons le nez du sol et regardons les nuages. La couleur du ciel au coucher du soleil, les oiseaux. Même en ville, le ciel reste parfois sauvage et nous dépayse de la réalité. Regarder les maisons, les terrasses, observer les fenêtres, IMAGINER des vies derrière les vitres, sentir les odeurs des cuisines, imaginer les plats qui seront servis à table à midi, écouter rire, parler, fredonner.

Prenons le temps de nous asseoir. Dans un café, un jardin, devant la mer, une rivière, où que ce soit, mais assis. En repos. Respirer lentement et écouter notre respiration. Regarder autour de nous. Remarquer les petits détails, profiter du silence ou se laisser envoûter par le bruit environnant. S’arrêter de courir pendant quelques instants et prendre le temps de REGARDER et de percevoir.

Prenons le temps de profiter des autres. Même lorsque nous sommes pressés, nous pouvons faire une pause, prioriser la qualité si nous ne sommes pas capables de donner de la quantité. Passer quelques minutes avec un ami, son enfant ou son compagnon, mais quelques minutes intenses, consacrées totalement à cette personne. Sans téléphone, sans télévision, sans ordinateur. En somme, prendre le temps de PARTAGER et d’écouter.

Prenons le temps de se chouchouter. Savourer un délicieux petit plat, du chocolat, prendre soin de soi, de son corps, boire un verre de vin, lire un bon livre, s’occuper des plantes, dessiner, colorier (et pourquoi pas ?), tricoter, se promener… Si nous étions capables de consacrer 5 minutes par jour à soi-même, nos journées seraient sûrement plus riches.

Prenons le temps de vivre, de savourer la vie. Profitons de ce que nous avons à côté de nous et oublions le reste. Prenons le temps d’être heureux.

À bientôt,

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor