twitterfacebookgooglexinglinkedin

Photos

Photos

Je ne sais pas si nous sommes vraiment conscients de la chance inouïe que nous avons de pouvoir prendre des photos partout, à n’importe quel moment, et de pouvoir les partager avec nos amis et nos proches dans la seconde.

Combien de photos prenez-vous chaque jour ? Les mémoires de nos portables s’épuisent trop vite et ne peuvent parfois pas absorber le volume de clichés que nous cumulons jour après jour.

J’ai toujours été une passionnée des photos. Chez moi, j’en ai un peu partout. J’habite loin de ma famille depuis des années et les photos m’ont toujours fait compagnie. Quand je me promène dans mon appartement, je les vois tous, ma mère, mon père, mes sœurs, mes neveux… Mais il y a cinq ans, avec la naissance de ma fille, j’ai commencé à avoir des petits soucis d’espace pour accrocher ses photos sur les murs… Depuis le début, j’ai été émerveillée par chacun de ses petits gestes ou petits exploits et j’ai des photos de tous ces instants uniques. Mais, évidemment, c’est dommage de laisser tout ça dans la mémoire du mobile ou de l’ordinateur… Alors j’ai dû faire le tri, en enlever quelques-unes pour pouvoir en placer d’autres, histoire de ne pas envahir les murs… Si on en met trop, à la fin on ne voit plus rien…

Après les photos, les dessins sont arrivés… « Tiens maman, c’est toi, papa et moi »… Des dessins adorables qui ne peuvent pas rester dans un tiroir ! J’ai dont commencé par couvrir le frigo, puis ensuite l’intérieur de mon armoire, ma table de nuit… Les plus récents cachent les plus anciens et notre petite expo particulière change souvent et redonne du peps à la maison !

Quand je visite des maisons, je suis choquée si je ne vois pas de photos sur les étagères ou sur les murs. Par contre, si j’en repère, je suis toujours tentée de m’approcher et de regarder ces images qui cachent des souvenirs uniques.

En somme, pour moi, les photos transmettent la vie, la vie qui passe, les gens qu’on aime et les instants précieux qui ne peuvent pas nous échapper. On les croise et on sourit. Et ça, ça n’a pas de prix.

À bientôt,

Barbara Figueroa Savidan

Written by norak