twitterfacebookgooglexinglinkedin

À vos citrouilles

À vos citrouilles

Pour Halloween, la NASA nous offre une « grosse citrouille »… En effet, le 31 octobre, jour d’Halloween, un objet de 400 mètres de diamètre passera loin au-dessus de l’orbite de la Lune autour de la Terre. À 480 000 km, l’astéroïde 2015 TB145 sera suffisamment près pour se faire photographier. Mais, rassurez-vous, nous ne risquons rien.

Restons plutôt dans nos citrouilles de taille standard. Avez-vous déjà décoré la vôtre ?

Au fait, savez-vous pourquoi le symbole d’Halloween est la citrouille ?

À l’origine, le symbole d’Halloween était… un navet ! Issu de la légende de Jack-o’-lantern (Jack à la lanterne, le personnage qui a inspiré l’Étrange Noël de Mr Jack !), condamné à errer éternellement dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis en s’éclairant d’un tison posé dans un navet sculpté. Aux États-Unis, le navet a progressivement été remplacé par la citrouille qui pousse en octobre et qui est bien plus facile à sculpter ! C’est donc la citrouille qui a donné sa couleur orange à la version actuelle d’Halloween.

Après avoir décortiqué et décoré votre citrouille, je vous propose de redécouvrir de grands classiques qui vous feront trembler sur votre canapé.

Nosferatu 

Nosferatu est une œuvre sortie en 1922 et réalisée par Friedrich Wilhelm Murnau. Considéré comme l’un des premiers films du genre, c’est un long-métrage muet qui relate l’histoire d’un jeune clerc de notaire, Thomas Hutter, qui doit partir en Transylvanie rencontrer le mystérieux comte Orlok, afin de lui vendre une maison, car celui-ci veut désormais vivre en ville, plutôt que dans son sinistre château en haut d’une colline…

Frankenstein

Projeté dans les salles de ciné en 1931, Frankenstein nous plonge dans l’univers d’un savant un peu fou du nom de Henry Frankenstein, qui a pour projet de créer une créature vivante à partir de cadavres humains… Chacun son dada.

La Nuit des Morts-Vivants

Réalisé par George Romero et sorti en 1968 aux USA et 1970 en France, c’est l’œuvre que l’on qualifie de pionnière dans les films de zombie, un genre qui fera ensuite, comme vous le savez, beaucoup d’émules, que ce soit à la télévision ou dans les salles de cinéma…

Que vous aimiez ou pas cette fête, difficile d’en échapper. Alors je vous dis quand-même « Bon Halloween » !

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor