twitterfacebookgooglexinglinkedin

Ensemble pour la vie ?

Ensemble pour la vie ?

La semaine dernière j’ai passé beaucoup d’heures à Ikea. J’ai fait la totale : magasin, repas, magasin, goûter. C’est un vrai parcours du combattant. J’y suis allée avec mon conjoint et je me suis rendue compte que plus qu’un simple magasin de meubles, Ikea est un vaste terrain de jeu. Mais tout ça est en train de changer. J’ai récemment lu que se rendre dans le magasin à deux pourrait gravement nuire aux relations amoureuses ! Étape quasi-obligatoire dans une relation sérieuse, l’achat de meubles chez Ikea serait en réalité une opération dangereuse…

Le très sérieux Wall Street Journal a publié une étude rédigée par la thérapiste californienne Ramani Dursavula, qui explique que le choix des meubles dans l’enseigne suédoise serait une source de conflit majeure pour le couple.

En effet, Ikea peut motiver des discussions interminables au cours desquelles personne ne veut céder de terrain. Vous avez certainement quelques idées en tête…

Par exemple, la discussion « ça rentre parfaitement dans le salon », contre « mais tu es folle, ça ne passera jamais par la porte ». L’un des deux est convaincu qu’il s’agit du meuble idéal et qu’il a parfaitement sa place dans votre séjour. Alors, le meilleur argument consiste parfois à mesurer l’espace au pif. Danger !

Toujours dans le domaine de l’espace, « les emballages rentrent parfaitement dans la voiture, il suffit de rabattre les sièges arrière », contre « oui, il faut rabattre les sièges arrière, les deux de devant et enlever le moteur, sans oublier de laisser le coffre ouvert ». Pas de négociation possible.

Sans parler de la tentation des bougies. Elles sont tellement bon marché, que c’est difficile de résister. Bougies aromatiques, bougies multicolores, bougies à batterie solaire… La maison reconvertie en spa ne plaît peut-être pas à tout le monde à la maison.

Vous essayez de rattraper le coup et de vous montrer plus compréhensive et vous demandez à votre mari de choisir une lampe parmi les 250 000 du rayon éclairage. Mais dès qu’il répond, vous répliquez « mais, tu ne préfères pas celle-ci ? ». Et lorsqu’il renonce et accepte, « mais, chéri, je prends la rouge ou la bleue ». S’il dit rouge, vous imaginez laquelle repart dans le chariot, non ? Bien évidemment, c’est la bleue.

Voilà, après 30 km à pied dans les couloirs du grand magasin, vous arrivez finalement à la caisse. Et là, vous réalisez que vous avez oublié d’acheter les boîtes en carton qui ne sont jamais en trop, l’ustensile de cuisine dernier cri ou les cadres pour vos photos-souvenir des vacances. « T’inquiète pas, chéri, je prends les raccourcis ». Mais vous ne revenez jamais et vous disparaissez dans le terrible labyrinthe suédois. Pendant ce temps, votre conjoint laisse passer tout le monde devant lui à la caisse et il ne vous le pardonnera jamais.

Mais bon, rien de mieux pour faire la paix qu’une petite séance de montage de meubles à la maison… Si votre relation résiste cette épreuve, c’est sûr, ce sera pour la vie !

À la semaine prochaine,

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor