twitterfacebookgooglexinglinkedin

Vacances… ?

Vacances… ?

Juste un jour après le début officiel de l’été, ma fille est en vacances.

C’est toujours une sensation assez partagée. D’un côté, je suis heureuse qu’elle puisse enfin se reposer et oublier les horaires, faire la grasse matinée (j’espère), se coucher tard, profiter de la plage, des promenades le soir quand il fait moins chaud… C’est son moment de liberté.

Mais d’un autre côté, en ce qui concerne l’organisation, je tremble un peu. Mon travail est très flexible et me permet de m’adapter, mais je sais déjà que je vais accumuler une fatigue monstre. Je vais me multiplier plus que jamais en trois :

- maman qui joue aux poupées/fait des châteaux de sable/apprend à nager/accompagne sa fille à vélo ou en patins/fait de la peinture, dessine, découpe, colorie…/répond à tous les « maman, pourquoi… ? » et qui doit toujours faire preuve d’une grande imagination.

- maman qui travaille dès qu’elle à un creux, qui jongle avec ses délais de livraison et qui se couche tard, parfois très tard.

- maman qui fait les courses, qui met le linge à sécher, qui passe l’aspirateur, qui rafistole les vêtements de sa petite fille sauvage…

Elle est longue la liste, hein ?

Mais je vais y arriver. Il faut que je partage ma journée en deux : m’amuser avec ma famille et travailler.

Mais dans le fond, ça me plaît, je suis peut-être un peut maso. C’est un rythme assez frénétique, mais je peux profiter de tout en même temps. Je vis à fond avec ma fille, sans être obligée de « garer » ma vie professionnelle. Bien au contraire, je crois que je n’ai jamais autant travaillé. Mon travail m’accompagne partout. Je réponds des mails dans la rue, à la plage, pendant que je balance ma fille dans la balançoire, au supermarché… Grâce aux nouvelles technologies, je peux tout faire. Et puis je dois aussi avouer que je suis fière de moi. Je suis contente de voir à quel point je suis capable de bien me débrouiller.

Alors voilà, demain c’est le premier jour des vacances de ma fille et on va en profiter !

À la semaine prochaine !

Barbara Figueroa Savidan


Written by editor