twitterfacebookgooglexinglinkedin

Quel est le livre français le plus vendu au monde ? Devinez…

Quel est le livre français le plus vendu au monde ? Devinez…

Bien sûr, c’est Le Petit Prince. C’est ce qui s’appelle un phénomène planétaire. En effet, Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry est l’ouvrage de littérature le plus vendu au monde et le livre le plus traduit après la Bible. Il est suivi de l’Étranger, d’Albert Camus, et de Madame Bovary, de Flaubert.

Au total, cet ouvrage comptabilise 1 300 éditions et 145 millions de copies vendues. Ce qui en fait aussi l’œuvre la plus lue et la plus traduite au monde.

Publié quasi simultanément en langue anglaise, le 6 avril 1943 et en langue originale (français), le 20 avril, à New York, par les éditeurs Reynal & Hitchcock, Le Petit Prince a attendu la fin de la guerre pour sortir en France, chez Gallimard, en 1946, à titre posthume. “Mort pour la France”, l’écrivain-aviateur a disparu en mer au large de Marseille, le 31 juillet 1944, lors d’un vol d’observation. Il avait 44 ans.

Depuis 70 ans, Le Petit Prince a été traduit en plus de 270 langues et dialectes, du quechua au tamoul, en passant par l’aragonais ou le provençal. Il existe également dans des langues anciennes comme le latin et l’araméen. À travers le monde, il sert de support à de nombreux programmes pédagogiques d’apprentissage de la langue. En France, 400 000 exemplaires se vendent chaque année, toutes éditions confondues. Au total, ce sont 12 millions d’exemplaires qui ont été vendus en France depuis sa parution.

Quelques extraits de cette merveilleuse histoire…

“Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire

“Tu te jugeras donc toi-mêmelui répondit le roi. C’est le plus difficile. Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui”.

“Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre. C’est tellement mystérieux, le pays des larmes”.

“Les baobabsavant de grandir, ça commence par être petit”.

“Les graines sont invisiblesElles dorment dans le secret de la terre jusqu‘à ce qu’il prenne fantasie à l’une d’elles de se réveiller”.

“Ce qui m’émeut si fort de ce petit prince endormi, c’est sa fidélité pour une fleur, c’est l’image d’une rose qui rayonne en lui comme la flamme d’une lampemême quand il dort”.

À la semaine prochaine,

Barbara Figueroa Savidan

 

 

 

 

Written by editor