twitterfacebookgooglexinglinkedin

Tic, tac, tic, tac…

Tic, tac, tic, tac…

Le manque de temps. Les listes de tâches qui s’accumulent. Les pages des agendas insuffisantes pour tout noter, mille et une couleurs pour prioriser, hiérarchiser et ordonner les urgences. Et à la fin, je m’y perds. Le jaune fluo c’était les urgences super urgentes, ou alors c’était le vert ?

Écrire mon article hebdomadaire, recontacter un client potentiel pour le relancer, ne pas oublier de prendre rendez-vous chez le médecin, acheter de l’encre pour l’imprimante… Il y a de la place pour tout, dans tous les domaines. Passer chez le vétérinaire pour acheter le médicament du chat, construire un bonhomme avec des rouleaux de papier en carton pour l’école de ma fille, ne pas oublier d’acheter des spaghettis pour le repas de demain, téléphoner à maman, souhaiter joyeux anniversaire à mon neveu… Interminable.

Le temps passe trop vite. Le temps ne s’incline pas devant nous, mais nous devant le temps (Proverbe russe).

Les journées commencent de plus en plus tôt et finissent bien après minuit.

Le temps destiné aux loisirs se raccourcit pour pouvoir faire face à toutes les corvées, aux tâches ménagères, aux courses, aux petits rituels quotidiens qui prennent cependant tellement de place et qui dévorent NOTRE temps.

Je rêve de pouvoir compter sur une femme de ménage, un/e cuisinier/ère, un/e baby-sitter, un/e assistant/e…

Je rêve de passer une journée entière à ne rien faire.

Je rêve de gagner au loto, de voir mon compte en banque rallongé de plusieurs zéros. L’argent ne fait pas le bonheur, je le sais, surtout parce que je suis heureuse sans être riche. Mais l’argent fait le repos, il n’y a pas de doutes.

Jeter les notes qui s’accumulent et se superposent. Fini le sentiment de culpabilité de n’être jamais à jour, fini de penser à trente-six choses à la fois. Enfin une page de l’agenda vide. Une page blanche.

Allez, ça fait du bien de rêver !!!

À la semaine prochaine,

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor