twitterfacebookgooglexinglinkedin

LES FAUTES D’ORTHOGRAPHE LES PLUS COMMUNES

LES FAUTES D’ORTHOGRAPHE LES PLUS COMMUNES

Le français n’est pas une langue facile. L’orthographe, la grammaire… Cela peut devenir un vrai cauchemar quelquefois. Mais quelles sont les fautes les plus fréquentes ?

 

1. “a” ou “à” ?

Confondre le “a” du verbe et le “à” de la préposition est l’une des erreurs les plus courantes. Pour reconnaître lorsque vous avez affaire au verbe, passez à l’imparfait lors de la relecture. La différence entre verbe et préposition deviendra évidente.

Exemple : “Il a parlé à tort et à travers”. En utilisant l’imparfait : “il avait parlé avait tort et avait travers”, on se rend bien compte où il faut placer les accents.

 

2. “é” ou “er” ?

Pour savoir si le verbe doit être conjugué ou écrit à l’infinitif, il faut le remplacer par un autre verbe, comme faire ou vendre.

Exemple : “j’ai jeté l’éponge” remplacé par “j’ai vendu l’éponge” (et non pas “j’ai vendre l’éponge”, donc “é”).

 

3. “ai” ou “ais” ?

Parfois, il est difficile de distinguer le futur “ai” du conditionnel “ais”. Pour reconnaître le temps, remplacez par la première personne du pluriel (ou la troisième du singulier), la différence sera alors bien plus évidente.

Exemple : “je devrais ou je devrai (aller chez ma mère) ? A la première personne du pluriel cela donnerait : “nous devrions (aller chez ma mère) donc on écrira je devraiS (et non pas : nous devrons – futur –, je devrai).

 

4. Les noms à double consonne

Une petite astuce mnémotechnique existe : apercevoir (je n’aperçois qu’un “p” à apercevoir) ; chuter (on ne chute qu’une fois, un “t”) ; nourrir (on se nourrit plusieurs fois par jour, deux “r”) ; mourir (on ne meurt qu’une fois, un “r”), etc.

 

5. Les adverbes en “-ment” prennent un ou deux “m” ?

Fréquemment, remarquablement, abondamment… Vous ne savez jamais avec certitude dans quel cas la consonne redouble? Une règle simple existe pourtant : si la syllabe “-ment” est précédée du son “a” écrit avec un “e” ou un “a”, l’adverbe prend deux “m”, comme par exemple “évidemment” ou “élégamment”. Si la syllabe ‘-ment’ est précédée d’un son ‘e’, comme dans ‘notablement’, il ne faut qu’un seul ‘m’.
6. Cent ou cents ? Mille ou milles ?

En réalité, la règle à ce sujet est simple : les nombres sont invariables sauf “vingt” et “cent”. Ceux-ci prennent un “s” lorsqu’ils sont multipliés et qu’ils ne sont pas suivis d’un autre chiffre. 

Exemple : 80 s’écrit donc “quatre-vingts” alors que 83 s’écrit “quatre-vingt-trois” ; 160 donne “cent soixante” et 400’ s’écrit “quatre cents”.

Exception : “million” comme “milliard” prennent des “s” car ils ne sont pas considérés comme un nombre mais comme un nom.
7. L’accord du participe passé

La règle de base apprise dans tous les cours élémentaires est la suivante : le participe passé conjugué avec l’auxiliaire ‘être’ s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe, comme dans le cas de “elles sont parties à l’étranger”. Avec l’auxiliaire “avoir”, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct (COD), si celui-ci est placé avant. S’il est placé après, alors le participe passé reste invariable.

Par exemple on écrit “j’ai mangé des fraises” et “les fraises que j’ai mangées”. Il existe évidemment des exceptions et c’est pour cela que les Français pèchent tant sur cette règle.
 

Barbara Figueroa Savidan

Written by editor