twitterfacebookgooglexinglinkedin

Transmettre le bilinguisme à son enfant

Transmettre le bilinguisme à son enfant

Je vais parler de ma propre expérience. Je suis bilingue depuis toute petite, car mon papa est espagnol et ma maman est française. J’ai habité dans les deux pays et j’ai toujours cohabité avec ces deux cultures, ces deux univers. C’est un véritable privilège que je veux absolument transmettre à ma fille de trois ans et demi, mais ce n’est pas toujours très simple, surtout habitant à Cadix, à plus de mille kilomètres de la France. En plus, je suis la seule « source » francophone dans sa vie quotidienne, puisque ma famille habite assez loin. C’est un parcours du combattant et il ne faut jamais baisser les bras et se laisser tenter par la solution la plus facile, qui serait de renoncer et de laisser toute la place à l’espagnol.

 Depuis qu’elle était bébé, je lui ai toujours parlé en français. Mais, évidemment, comme son papa et sa famille andalouse ne parlent pas le français, je passe à l’espagnol quand ils sont présents. Mais en tête-à-tête, ma puce et moi communiquons uniquement en français. Enfin, de façon unilatérale, car je lui parle en français et elle me répond toujours en espagnol… C’est pour cette raison que j’insiste sur la patience dont il faut faire preuve.

 Ma fille comprend tout ce que je lui dis, mais elle n’a pas encore acquis le réflexe de répondre en français. Elle traduit même ce que je lui dis quand je lui demande de dire quelque chose à son papa… Elle le lui dit parfaitement, mais en espagnol ! Mais petit à petit, elle laisse envoler des mots, commence à chanter en français… Ce sont de petites victoires ! Quant aux dessins-animés, elle les voit quasiment tous en français (grâce à la TV par satellite, merci !) et c’est une aide immense ! Je lui fais aussi répéter les mots et je craque alors avec son petit accent andalou…

 Une autre étape incontournable c’est le moment où les mots se mélangent… Une moitié sonne français, mais la terminaison est plutôt espagnole. Moi, ça m’arrive toujours aujourd’hui, alors chez les petits, c’est totalement compréhensible.

 À l’école, sa maîtresse lui demande de temps en temps comment on dit telle chose en français et il paraît que Manuela se montre très fière de partager avec elle et avec ses copains de classe les mots qu’elle connaît. Et ça me fait vraiment plaisir. J’y arriverai !

 Le français est une langue tellement belle, si spéciale, si douce… Nous sommes obligés de la transmettre et de la faire découvrir à nos enfants.

 Le fait d’être bilingue est une richesse, un cadeau et une chance inouïe que je veux offrir à ma fille. Alors, au travail !

 

 Barbara Figueroa Savidan

 

 

 

 

Written by editor