twitterfacebookgooglexinglinkedin

La tradition de Pâques en France

La tradition de Pâques en France

Le dimanche de Pâques, les français répètent le même rituel chaque année : les enfants (et les grands aussi, avouons-le !) partent à la chasse aux œufs au chocolat laissés par les cloches dans les maisons et les jardins. Il s’agit d’une belle tradition qui plaît aux petits comme aux grands. Mais, quelle est son origine ?

Pâques est une fête religieuse chrétienne qui commémore la résurrection de Jésus Christ trois jours après sa mort. Sa date varie chaque année, mais le jour de Pâques est calculé comme étant le premier dimanche après la pleine lune suivant le premier jour du printemps (21 mars).

D’après la tradition, le dimanche de Pâques tout le monde s’offre des œufs en chocolat. Les enfants attendent avec impatience que les cloches, parties à Rome durant le Carême, laissent enfin tomber les œufs dans leur chemin de retour au pays. Ainsi, à la fin de la traditionnelle messe de Pâques, les cloches des églises retentissent et les enfants se pressent avec leurs paniers dans le jardin pour chercher les œufs laissés par les cloches de Pâques. Les plus gourmands sont servis !

Avis aux parents : chaque année, il y a des œufs « perdus » au fond du jardin que l’on ne retrouve jamais… Quand les papas et les mamans jouent aux cloches, il est conseillé de bien se souvenir des cachettes pour n’en oublier aucun !

En chocolat, en sucre, peints ou encore cuits : l’œuf est donc le symbole de la fête de Pâques. Chez les Égyptiens, les Perses et les Romains notamment, l’œuf est un symbole de vie que l’on s’offrait au printemps. Plus tard, les poules et les poussins ont également revêtu la même symbolique.

 

« On ignore la date exacte à laquelle l’on a eu l’idée de percer les œufs d’un côté, pour les vider et les remplir de chocolat. Sans doute au XVIIIe siècle, mais c’est au XIXe siècle que l’on commence à voir apparaître les œufs tout en chocolat, notamment à partir des années 1830, grâce au développement des techniques de travail de la pâte de cacao et surtout grâce à l’apparition et à la diversification des moules, qui permettent d’obtenir des formes en chocolat de plus en plus variées », explique Élisabeth de Contenson, auteur de l’ouvrage « Chocolat et son histoire ».

 

Alors, bonnes Pâques à tous et, surtout, bon appétit !

 

Bárbara Figueroa Savidan

Written by editor